A LA UNE :
l'actualité des livres de poche

Le Mag

Retour

Rencontre avec Flore Vasseur - Station Ausone/Mollat (Animation à l'année)

le de 18h00 à 20h00

Rencontre avec Flore Vasseur, à l'occasion notamment de la parution de son ouvrage Ce qu'il reste de nos rêves (Ed des équateurs, 2019), qui interroge, à travers le portrait d'un prodige de l'informatique, brillant programmateur et développeur de techniques du web, fervent partisan de la liberté numérique, Aaron Swartz (1986-2003), la question de la "culture libre" appliquée à Internet.

A Station Ausone, à 18h, dans le cadre du thème 2019 de Lire en Poche ("Cultiver la liberté") et en partenariat avec la librairie Mollat et Sciences Po Bordeaux.

Station Ausone (8 Rue de la Vieille Tour, 33000 Bordeaux).



Flore Vasseur est notamment l'auteur de Comment j'ai liquidé le siècle, En bande organisée (repris en poche dans la collection J'ai Lu), et de Une fille dans la ville (Le Livre de poche) et la réalisatrice du documentaire Meeting Snowden. Elle interroge nos rapports avec le pouvoir, la démocratie. Son travail porte sur le libre arbitre, l'engagement et le courage.

 

Présentation : Ce qu'il reste de nos rêves

Ce fut comme une déflagration. Le jour de sa mort, le 11 janvier 2013, j'ai senti que l'on perdait quelqu'un d'important : un ami, un frère d'armes. Aaron Swartz était un prodige. Un grand sage dans un corps d'enfant. Il n'avait qu'une ambition : briser nos chaînes. Les autorités américaines l'ont broyé.

À trois ans, il savait lire ; à huit, coder. À quatorze ans, il travaillait déjà avec les pionniers de l'Internet libre. Il était convaincu que la technologie redistribuerait le pouvoir et libérerait la politique de l'emprise de l'argent. Aaron misait sur notre intelligence, notre désir d'élévation. Il militait pour la démocratie, la connaissance, la liberté d'expression. Il a fini pendu dans son appartement de Brooklyn, à vingt-six ans. Suicide ou suicidé ?

Aaron Swartz représente tout ce que j'ai aimé : l'Amérique, la dignité, l'idéalisme. J'ai suivi sa trace, interrogé sa famille, ses amis. Dans mon road trip, j'ai voulu comprendre ses rêves mais aussi les illusions perdues de l'Internet. Sauver la joie, l'espérance, notre part d'enfance.