A LA UNE :

Le salon des livres de poche

Retour

Prix de littérature française 2018

SELECTION
La sélection est constituée par les équipes Lire en Poche / Médiathèque de Gradignan, section adultes. Un seul titre par éditeur peut y figurer. Les ouvrages, écrits en français, doivent être parus en poche entre août 2017 et mars 2018.

 Les trois romans finalistes sont :

 finalistes prix FR

 

 

 

 

Les romans en compétition pour le prix 2018 sont :

 

 mosaique sel FR 2018

 

 

 

Julien Delmaire, Frère des astres
(Le Livre de Poche, « Le Livre de Poche »)
Benoît est un pèlerin de notre temps, un drôle de randonneur qui traverse la France, les yeux tournés vers les étoiles. Figure de clochard céleste, digne d’un roman de Kerouac, il chemine vers son destin avec douceur et innocence. Librement inspiré de la vie de saint Benoît Labre, le vagabond mystique du XVIIIe siècle, Frère des astres est un « road book », nourri de rencontres, de paysages grandioses et de couleurs saturées. Il s’écoute comme une ballade folk de Johnny Cash. Profondément humain, ce roman chante la joie d’être au monde.
192 pages
Paru le 14 février 2018
Edition originale :  Grasset, mars 2016


-----

Négar Djavadi, Désorientale
(Liana Levi, « Piccolo »)
Kimiâ Sadr, exilée en France, suit un protocole d’insémination artificielle pour avoir un enfant avec Anna. Dans la salle d’attente, elle se remémore son passé, ses parents, opposés aux différents régimes en place. Un récit sur l’Iran des années 1970, la France d’aujourd’hui, l’identité et la transmission. Premier roman.
352 pages
Paru le 5 avril 2018
Edition originale : Liana Levi, août 2016
----

Pascal Manoukian, Ce que tient ta main droite t’appartient
(Points, « Littérature »)
Karim doit rejoindre Charlotte, enceinte de leur fille Isis, à la terrasse d’un café. Mais Aurélien le devance, armé de sa kalachnikov. Effondré par la perte de sa compagne, il décide de rejoindre Daech afin de frapper le groupe Etat islamique à la source. Il découvre l’envers de l’organisation.
268 pages
Paru le 4 janvier 2018
Edition originale : Don Quichotte Editions, janvier 2017


-----

Sylvain Prudhomme, Légende
(Folio, « Folio »)
Près d’Arles vivent deux amis, Nel et Matt. Pour le propos d’un film, Matt en vient à s’intéresser aux cousins de Nel, deux frères maudits dont la trajectoire fulgurante, dans les années 1980, entre en résonance avec leurs vies.
320 pages
Paru le 15 mars 2018
Edition originale : Gallimard « L’Arbalète », août 2016
----

Cécile Reyboz, Pouvoirs magiques
(Actes Sud, « Babel »)
La narratrice de ce roman est née en 1968. Famille française issue de la petite bourgeoisie installée en région parisienne. Père médecin et doué pour le bonheur, mère au foyer, belle, sportive, mais soumise, une sœur aînée adorée mais énigmatique. Caracolant sur les couleurs, les vibrations de l’époque, de Pompidou à Sarkozy, la gamine va peu à peu découvrir ses pouvoirs magiques, ceux que génèrent parfois la sensibilité, la mélancolie mais aussi la capacité à attraper les lueurs d’un bonheur même minime, pour risquer une échappée puis trouver un chemin vers la création.
368 pages
Paru le 7 mars 2018
Edition originale : Actes Sud, mars 2015


----

Laurent Seksik, Romain Gary s’en va-t-en guerre
(J’ai lu, « Littérature générale »)
Avant d’inventer Émile Ajar, Romain Gary s’est inventé un père. Bâtissant sa légende, l’écrivain a laissé entendre que ce père imaginaire était Ivan Mosjoukine, l’acteur russe le plus célèbre de son temps. La réalité n’a rien de ce conte de fées. Drame familial balayé par l’Histoire et fable onirique, Romain Gary s’en va-t-en guerre restitue l’enfance de Gary et la figure du père absent. Avec une émotion poignante, le roman retrace vingt-quatre heures de la vie du jeune Romain, une journée où bascule son existence.
254 pages
Paru le 3 janvier 2018
Edition originale : Flammarion, janvier 2017

 

JURY
Le jury est constitué de 10 lecteurs de la Médiathèque de Gradignan, respectant la plus grande variété possible d’âges, de goûts littéraires, de sexe et de CSP.

 

 

 
PALMARES

- 2017 : Didier Castino, Après le silence - Liana Levi (Piccolo)
- 2016 :
André Bucher, Déneiger le ciel (Sabine Wespieser poche)
- 2015 : Wajdi Mouawad, Anima (Babel)

- 2014 : Charlie Galibert, Sistac (Phébus, "Libretto")
- 2013 : Virginie Ollagnier, Rouge Argile - Liana Levi (Piccolo)
- 2012 : Lionel Salaün, Le Retour de Jim Lamar - Liana Levi (Piccolo)
- 2011 : Emmanuel Carrère, D’autres vies que la mienne - Folio
- 2010 : Laurent Mauvignier, Dans la foule - Minuit Double
- 2009 : Jean-Paul Kauffmann, La Maison du retour - Folio

 

 Règlement du Prix consultable ci-dessous :

 

Prix de littérature française