A LA UNE :

Le salon des livres de poche

Cultiver la liberté

"Cultiver la liberté"

 

Les lettres classiques, françaises en particulier, se sont nourries du questionnement de la/des liberté(s), de Montesquieu, Voltaire, Rousseau, Diderot, en philosophie, en passant par Hugo ou Zola en littérature, pour ne citer qu'eux. Depuis, ce thème de la liberté n'a eu de cesse d'irriguer la création littéraire moderne et contemporaine, française et étrangère, en s'attachant à des domaines et des sujets des plus variés. Qu'elle traite des aspects du politique, de l'historique, de l'économique, bien évidemment, que l'on pense aux soubresauts de l'Histoire, aux dictatures, à l'esclavagisme, aux révolutions, aux guerres, aux échanges, au libéralisme, à la circulation des personnes, etc. Que ce questionnement se fasse plus philosophique, ou idéologique, et interroge la liberté de penser, de s'exprimer, de diffuser des idées, d'affirmer son identité, de croire en une religion et de la pratiquer, tout autant que sociétal face à toute forme de censure, d'enfermement, de contraintes, de carcans, voire de contrôles.
Une liberté qui peut prendre la forme d'une quête, individuelle ou collective, d'un désir d'émancipation, d'une attente, d'un exil, d'un idéal ou d'une illusion... : liberté d'aimer, ou de haïr, liberté de choisir, d'agir, de rester ou de partir... avec tout ce que supposent ces choix, ces actes, ces paroles et ce qu'on nomme parfois « le prix de la liberté ».
Et puis, il y a cet espace artistique qui s'ouvre aux écrivains, illustrateurs, philosophes ou penseurs, celui de la liberté d'invention, d'interrogation du monde, de projections, de métamorphoses ou de témoignages du réel, et celui de l'usage d'une langue (de toutes les langues), qu'elle soit de mots ou de traits, pour alimenter cette création. Et le corollaire à cet espace, la latitude laissée au lecteur qui s'emparera de l’œuvre, qui pourra s'y immerger tout entier, ou non, l'apprécier ou la critiquer, la transmettre, en débattre, tenant entre ses mains et sous ses yeux cet objet essentiel à la liberté : un livre (de poche).

 

Les 11, 12 et 13 octobre 2019, le salon des livres de poche vous invite à fêter sa quinzième édition au Parc de Mandavit (Gradignan).

 

Une centaine d'auteurs seront présents sur les stands de 12 librairies indépendantes de Nouvelle-Aquitaine, en dédicace mais aussi en rencontre sur des thématiques diverses en lien avec la liberté.

 

Lire en Poche, vous le savez, c'est aussi une partie festivalière riche avec des lectures, du théâtre, des concerts, des ateliers, expositions, jeux, etc., pour tous les publics.

 

Hors les murs, de nombreux lieux partenaires vous convieront dans toute la Région à partager un moment avec les auteurs invités.

 

Enfin, deux journées scolaires et une journée professionnelle complèteront la programmation, qui sera disponible sur ce site à partir du mois d'août.

 

Lire en Poche, 15e édition, du 11 au 13 octobre 2019 à Gradignan. Entrée et animations gratuites.