A LA UNE :

Le salon des livres de poche

Retour

Lire en Poche en quelques mots

 

Créé en 2005, Lire en Poche s’impose comme le salon de la rentrée littéraire au format poche.
Même s’il n’exclut pas les nouveautés en grand format des auteurs invités, il met d’abord en avant le petit format, dans toute sa diversité et sa modernité – un secteur représentant aujourd’hui un quart des ventes en librairie.
Initiative municipale unique au sein d’une commune de la Métropole bordelaise, la manifestation se tient, le 2e weekend d’octobre, au coeur d’un écrin de verdure – le Parc de Mandavit, et investit non seulement le Théâtre des Quatre Saisons, la Médiathèque Jean-Vautrin, et un
village de tentes sur la pelouse du Parc, mais essaime également dans de nombreuses communes voisines par le biais de nombreux partenariats noués avec des structures scolaires, culturelles ou à vocation sociale.
Lire en Poche, c’est 27.000 visiteurs sur 3 jours, 100 auteurs invités chaque année – dont une quinzaine d’étrangers, et une trentaine d’auteurs jeunesse. Du côté des scolaires, c’est plus d’une centaine de rencontres d’auteurs dans des classes, soit près de 3.000 élèves de la Maternelle au Lycée impliqués dans la programmation.
Lire en Poche, ce sont 11 librairies indépendantes présentant toutes les collections de poche – soit une surface de 1.500 m2 de stands, trois jours de rencontres d’auteurs en continu, des petits déjeuners littéraires, des lectures, du spectacle vivant, des ateliers pour tous les publics y compris les tout-petits, des expositions, des jeux, des concerts...
L’entrée, et l’accès à l’ensemble des animations (y compris scolaires) sont gratuits.
 
Photos : Lire en Poche 2021 ©Sébastien Perchec et Thierry Manhiabal
 
ambiance LEP 2021